Le nez au carreau

Il a plu.
Il pleut encore, un peu.
Se décider.
Le nez au carreau.
Lutter contre l’enfermement, la sédentarité, l’inertie.
Pour un tour du quartier.

Prendre à gauche.
Sous les baleines se mêler aux pas pressés de l’avenue, goûter le frais mouillé dans l’air.
Longer les façades qui tremblent sur l’asphalte.
Marcher. Éviter. Supporter.
Après les rôtissoires et les bazars pleins de chinoiseries, virer à droite, s’écarter de la cacophonie.
S’en trouver bien.
Croiser, en remontant la rue, trois capuches sous un porche qui roulent vers le passant des regards intimidants.
Rentrer chez soi, ranger le parapluie.
Aller à la fenêtre.

Il a plu.
Non, il pleut encore. Un peu.

Illustration : Dave Le Monocle

Une réflexion sur “Le nez au carreau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s