Comme autrefois

Écrire comme autrefois l’on savait peindre. Pour le plaisir du geste et pour l’oreille, aussi. Alterner la brosse du sensible et du faux.

Sur le papier ligné, avec patience et précision, marier les clairs et les obscurs, aux pleins les déliés. Travailler l’émotion, poser là le mot juste.

Comme cette virgule de blanc qui fait briller, soudain, la perle dans l’ombre du cou.

Publicités

Une réflexion sur “Comme autrefois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s